Section Tarnos - Seignanx

Section Tarnos - Seignanx
Accueil
 
 
 
 

Sud-Ouest : Pollutions : un « Ras-le-bol »

Article de Sud-Ouest du 6 novembre 2011, par Jean-Yves Ihuel. Retrouvez cet article dans son contexte original : http://tarnos.blogs.sudouest.fr/archive/2011/11/06/pollutions-un-ras-le-bol.html

 

 

 

Samedi 12 novembre à 11 heures, à la place Saint-Charles de la Cité des Forges de Tarnos, le Front de gauche (PCF et Parti de gauche) de Boucau et Tarnos organise une manifestation pour que « les riverains du port et les salariés fassent entendre leur ras-le-bol des pollutions ». Explications.

 

 

« Sud Ouest ». Pourquoi ce « ras-le-bol » ?

Nous sommes des citoyens comme les autres, confrontés aux odeurs nauséabondes, aux bruits, aux poussières, aux camions sur les routes, avec une amplification du phénomène depuis quelques mois sans qu'il y ait de vraies réponses aux questions posées. Nos partis sont interpellés régulièrement par des riverains de la zone industrialo-portuaire à propos de la pollution atmosphérique.

 

 

Vous demandez des comptes à l'État. Pourquoi ?

Les structures représentatives liées à l'environnement manquent de transparence. Le poste de l'inspecteur des installations classées qui suivait les industries de notre bassin de vie demeure vacant. D'autre part, nous demandons la création d'une commission locale d'information et de surveillance et celle d'un CHSCT (1) de site.

 

 

La manifestation du 12 novembre pourrait-elle constituer un frein à la création d'emplois sur la zone industrialo-portuaire ?

Non. Nous sommes clairs. Nous sommes pour le développement du port, de l'industrie et de l'emploi. Le coût à payer n'est pas celui d'accepter des nuisances pour la population. Nous voulons un développement économique respectueux des êtres humains, de l'environnement, transparent, contrôlé. Si Fertiladour est un site pollué, il faut qu'il soit dépollué aux frais du pollueur et ensuite occupé par des activités mettant en valeur les potentialités locales. Par ailleurs, nous exigeons la réalisation de travaux de rénovation et de sécurisation du port ainsi que la création d'un poste de secours sur la rive droite de l'Adour.

 

 

Pourquoi le Front de gauche (PCF et Parti de gauche) appelle-t-il seul à cette manifestation ?

Nous sommes à l'écoute des habitants et des salariés. Le Front de gauche veut être dans la riposte avec eux et nous les invitons à être nombreux et exigeants pour être respectés.

 (1) Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail.

 

 

Pétition : Odeurs, poussières, dangerosité : Ras-le-bol ! Nous exigeons des réponses !

 

Oui au développement économique et industriel encadré, mais pas à n'importe quelles conditions ni à n'importe quel prix sur le Port de Bayonne !    Nous exigeons : - Plus de transparence et d’informations - La création d’un poste de secours sur la rive droite de l’Adour - La création d’une Commission Locale d’Information et de Surveillance - La création d’un CHSCT de site - La réalisation de travaux de rénovation et de sécurisation du Port - La sécurisation maximum et le contrôle de tous les sites et de l’acheminement de matières dangereuses - Le développement du frêt pour acheminer les marchandises au port, ce qui implique la défense des wagons-isolés et l’investissement dans l’entretien des réseaux contre la logique du «tout-camion»

GLOSSAIRE

 

- SPPPI (S3PI) : Secrétariat Permanent pour la Prévention des Pollutions Industrielles.

 

- CCI : Chambre de Commerce et d’Industrie.

 

- DREAL : Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement.

 

- PPRT : Plan de Prévention des Risques Technologiques.