Section Tarnos - Seignanx

Section Tarnos - Seignanx
Accueil
 
 
 
 

Referendum : « la France doit s’engager à respecter le vote grec »

Par Pierre Laurent, le 01 November 2011

Referendum : « la France doit s’engager à respecter le vote grec »

Le peuple grec, par une mobilisation d'une ampleur historique, vient d'obtenir du Gouvernement Papandréou la consultation par référendum sur le plan européen d'hyper-austérité et de pertes de souveraineté.Je veux dire « enfin ! ». Même si des élections législatives auraient permis aux grecs une expression politique plus globale, je me félicite que le peuple soit enfin consulté sur les décisions du sommet de Bruxelles et ce plan d’austérité qui les touche.

Il est incroyable que la simple idée de consulter le peuple grec affole les marchés financiers qui, avec la droite, s'agitent et crient au scandale. La vérité, c’est qu’ils n'aiment pas la démocratie et détestent l'expression de la souveraineté populaire tellement le souvenir du « NON » au TCE leur est insupportable.

Le gouvernement français, plutôt que de participer à ce concert de chantage scandaleux, doit s’engager à respecter le vote et à renégocier un nouvel accord si le résultat de ce vote est négatif.Au nom du PCF, j’apporte, mon soutien au peuple grec. Et je souhaite qu’avec le résultat de ce referendum, l'exigence d'une sortie de crise par un politique de développement, de croissance, de justice et de progrès social l’emporte.

Avec le Front de gauche, le PCF appelle à une mobilisation des peuples européens pour dire haut et fort leur solidarité au peuple grec.

Après l'UNESCO, la Palestine doit devenir membre à part entière de l'ONU

le 31 October 2011

Après l'UNESCO, la Palestine doit devenir membre à part entière de l'ONU

La Palestine est devenu lundi membre à part entière de l'Unesco, après un vote à Paris des États membres de cette organisation de l'ONU. Le PCF se réjouit de cette formidable nouvelle. Elle est un signe extrêmement positif pour tout ceux qui se battent pour qu'enfin la Palestine soit reconnue comme un état membre à part entière de l'Organisation des nations unis.

Salah Hamouri enfin libre : « une formidable nouvelle »

Parmi plus de 500 autres détenus, le jeune franco-palestinien Salah Hamouri, privé de liberté par les autorités israéliennes depuis près de 7 ans, vient d’être libéré ce soir. Voilà une formidable nouvelle. Je tiens à saluer le courage et la détermination de Salah, mais également de ses parents, ami-e-s et proches qui, depuis près de 7 ans n'ont cessé d'agir pour sa libération. Je veux enfin féliciter l’action permanente des organisations et associations qui se sont mobilisées pour cette cause juste.   Depuis le 13 mars 2005, Salah Hamouri était incarcéré en Israël par un tribunal militaire d’occupation, illégal au regard de l’ONU. Pourtant, jamais les preuves de sa culpabilité n’ont été apportées.   Je me réjouis que des dispositions politiques et diplomatiques aient enfin été prises auprès des autorités israéliennes pour que Salah retrouve la liberté. Nous espérons toutefois que cette libération a été accordée sans conditions permettant au jeune franco-palestinien de reprendre ses études et de vivre où il le souhaite.   Cependant, 6 000 prisonniers palestiniens sont encore détenus en Israël. Pour eux, le combat pour la liberté doit continuer. Après l’entrée de la Palestine à l’UNESCO, la France et ses partenaires européens doivent reconnaître immédiatement l'État palestinien et s'engager avec détermination pour obtenir d'Israël la garantie d'une application des résolutions des Nations unies afin d'aboutir à un règlement politique pour une paix juste et durable. 

Discours pour l’inauguration de l'affiche de Salah Hamouri à Boucau

le 28 October 2011

Discours pour l’inauguration de l'affiche de Salah Hamouri à Boucau

    Il est des moments où l'on est fier d'un acte porté. Il est aussi des moments où l’on se satisfait des luttes menées. Aujourd'hui, nous sommes heureux… les jeunes communistes sont émus de transmettre ce magnifique message d'espérance. Un long chemin vers la liberté attend un jeune français de 26 ans. Un long chemin qui devrait se terminer au mieux, le 21 novembre 2011... Il se nomme Salah Hamouri, étudiant en sociologie à Jérusalem, il a été arrêté le 13 mars 2005. Un mois après son arrestation, ses parents ont appris par la presse qu’il était accusé d’avoir comploté avec 2 autres jeunes contre le rabbin Ovadia Yossef, chef du parti religieux d’extrême droite: SHAS ! Un seul motif pour son arrestation : « être passé devant sa résidence en voiture » ! Ce fait banal, joint à l’accusation, non fondée, de son appartenance au Front Populaire de Libération de la Palestine, a conduit le tribunal militaire israélien installé en territoire occupé palestinien à considérer que Salah Hamouri avait «l’intention » d’attenter à la vie de cette personne. Son arrestation est totalement illégale; non au seul regard des jeunes communistes ou des autorités palestiniennes mais belle et bien illégale au regard de l’ONU! En effet, outre un manque de preuves excessifs, le tribunal militaire installé sur un territoire autre que national est totalement illégale! La présomption d’innocence a été bafouée et notre compatriote a été condamné à 7 ans de prison pour « délit d’intention ».  Le 13 mars 2011 a marqué le 6ème anniversaire de son emprisonnement : 6 ans pour rien, sinon pour des raisons politiques. Salah Hamouri est le plus vieux français emprisonné à l’étranger en termes de temps, mais aussi le plus jeune en âge. Pourtant, malgré ce triste record, vide médiatique total ! Absence sur l’ensemble des chaînes de télévision ou des grands quotidiens comme: Libération, le Figaro ou le Monde. Un seul journal: l’« Humanité » a relayé la cause de notre compatriote en affichant quotidiennement un décompte de ses jours d’emprisonnements.  Politiquement, le vide est tout aussi important. En effet, rappelez vous... Nicolas Sarkozy, le président de la république française s’est engagé à soutenir et aller chercher: « l’ensemble des prisonniers français à l’étranger» . Je crois qu’il oublie Salah Hamouri. Malgré un magnifique comité national de soutien, le gouvernement français a rencontré Denise Hamouri, la mère de Salah, il y a à peine deux mois. Alain Juppé a assuré penser à ce jeune français... Affaire à suivre.  Nous ne faisons pas que penser à l’inverse de Mr Juppé, nous agissons. Nous ne faisons pas que pleurer, nous combattons ! Les Jeunes Communistes se battent pour faire connaitre Salah et le porter au plus haut du débat politique. C’est par ce principe que nous avons interpellé l’ensemble des élus Boucalais pour reconnaitre Salah Hamouri comme citoyen d’honneur de la ville. Un seul groupe politique a répondu à notre lettre : le groupe communiste et républicain que je remercie chaleureusement. Ce dernier a proposé d’afficher un portrait de Salah sur le fronton de la mairie, permettant ainsi de le faire connaitre aux boucalais et de lui témoigner un soutien important. Toute notre démarche repose sur un soutien symbolique à Salah Hamouri de par sa détention injuste et arbitraire! Ce jeune homme, du haut de ses 26 ans, symbolise les 11000 prisonniers politiques palestiniens !                         Certains élus m’ont fait part de leurs interrogations: Pourquoi Salah Hamouri? Pourquoi pas un autre? Je leur répond ici et maintenant. Il y a 21 ans, le dirigeant historique de la lutte contre le système politique d’apartheid, le futur président de la république d‘Afrique du Sud, Nelson Mandela, déclarait: « Un homme qui prive un autre homme de sa liberté est prisonnier de la haine, des préjugés et de l'étroitesse d'esprit.». Rappelez vous lorsque Nelson Mandela était prisonnier en Afrique du Sud, il n’était pas seul et sa libération paraissait improbable. Et pourtant, un mouvement de solidarité internationale a fait libérer bien plus qu’un homme, mais un peuple entier ! Salah Hamouri ou le « Mandela des oubliés » comme titrait le journal « l'Humanité » en Mars 2011 incarne un symbole de la résistance : un jeune homme qui lutte contre l’occupation du pays qui l’a vu naître: la Palestine.              Avec Salah Hamouri nous démontrons nos positions politiques ! Face à la guerre en Lybie, en Afghanistan, en Côte d'Ivoire de Sarkozy et de la droite populaire, les jeunes communistes, les militants communistes et les élus communistes et républicains répondent paix, justice, égalité! Nous ne devons plus nous soumettre à l'État d’Israël ! Ce gouvernement défie en permanence la communauté internationale, poursuit la colonisation des territoires palestiniens et tente de reculer toujours plus le moment de la création d’un État palestinien. S’attaquer à la défense de la paix et crier "Honte" aux principes Colonialistes de l'État d’Israël n’est en rien une attaque contre le judaïsme mais bien contre le gouvernement Israélien et les pays Collaborateurs! Au contraire, les jeunes communistes soutiennent les 70.000 Israéliens qui manifestent (encore aujourd’hui) contre la vie chère ! Il est des moments où le symbole politique peut faire réveiller un peuple comme un ouragan populaire face à la bourrasque financière! Luttons pour la liberté politique, pour le respect, la tolérance et la justice sociale dans le monde entier ! Et seulement ainsi, nous arriverons, je l’espère, à susciter le vent de la révolte !     Pour les Jeunes Communistes 64, Nicolas Tardits.

Troy Davis : « Aujourd'hui, les droits de l'Homme sont en deuil »

Le monde se réveille sur une effroyable nouvelle : Troy Davis a été exécuté cette nuit, après 5 heures d'attente. Nos premières pensées vont à sa famille, à sa sœur, ses proches et aux milliers de militants qui ont soutenu Troy pendant ses vingt années de calvaire passées dans les couloirs de la mort. Alors que son procès a manifestement été bâclé, marqué par de faux témoignages, taches noires indélébiles, comment, un grand pays civilisé comme les États-Unis, a-t-il pu permettre l'assassinat de Troy Davis ?

Mumia Abu-Jamal, Hank Skinner… et plusieurs milliers de détenus sont actuellement dans les couloirs de la mort aux États-Unis et ailleurs dans le monde. Le PCF appelle à combattre cette barbarie légale. Le cœur de Troy s’est arrêté de battre, mais son combat pour l’abolition du châtiment cruel est plus que jamais d’actualité.

Aujourd'hui, les droits de l'Homme sont en deuil. L'abolition de la peine de mort est une exigence universelle et le 22 septembre sera désormais marqué d'une pierre noire.

"Palestine : un État maintenant !" : le MJCF lance un appel

Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur le sort réservé aux Palestiniens depuis 63 ans !

Colonisation ininterrompue, maisons détruites en masse, mur de la honte, contrôles aux check points, confiscation de terres arables, privation d’accès à l’eau, racisme d’État, violation quotidienne des résolutions de l’ONU, humiliations permanentes... Ça ne peut plus durer !

Au moment, où de nombreux peuples se révoltent dans tous le Moyen-Orient pour trouver la voie de la démocratie, de la justice et de l’égalité, les aspirations du peuple palestinien doivent être entendues. Le temps est venu que les choses changent !

Bien sûr, l’échec des nombreuses négociations menées depuis 20 ans et l’escalade de la violence qui en découle pourraient décourager. La solution existe pourtant, simple et juste : un État palestinien pour le peuple palestinien.

En septembre, s’enclenche un processus qui doit conduire la Palestine à être reconnue comme un État, le 194ème membre de l’ONU.

Le peuple palestinien a le droit à cet État, libre et indépendant, dans les frontières de 1967 (Cisjordanie, bande de Gaza, Jérusalem-Est comme capitale), aux côtés de l'État israélien. C'est la condition de justice qui peut seule ouvrir un horizon de paix dans la région.

La France et l'Union européenne doivent soutenir activement cette chance historique.

En tant que citoyens engagés pour la paix, nous soutenons les peuples palestinien et israélien et leur droit de vivre en paix dans des États libres et souverains aux frontières sûres.

En tant que citoyens engagés pour la justice et les droits humains, nous appelons la France et l’Union européenne à prendre leurs responsabilités en approuvant à la prochaine assemblée générale de l’ONU – et au Conseil de sécurité pour les membres permanents – la reconnaissance de l’État palestinien.

Voici la liste des premières personnalités qui ont accepté de le co-signer (par ordre alphabétique) :

1. Christophe Alévêque, humoriste et chroniqueur

2. Henri Alleg, ancien directeur d’Alger Républicain, président d’honneur de l’association de la cause anticolonial

3. Pouria Amirshahi, secrétaire national au droit de l’Homme du PS

4. Pierric Annoot, secrétaire général des jeunes communistes (MJCF)

5. Mouloud Aounit, président d’honneur du MRAP

6. Gérard Aschieri, syndicaliste

7. Nicole Borvo Cohen-Seat, président du groupe CRC-SPG du Sénat

8. José Bové, député européen

9. Marie George Buffet, députée, ancienne ministre

10. André Chassaigne, député

11. Didier Daeninckx, romancier

12. Laurianne Deniaud, présidente des Jeunes Socialistes (MJS)

13. Olivier Dulac, neuropédiatre, hôpital Necker

14. Patrick Farbiaz, animateur de l’association « Sortir du colonialisme »

15. Jacques Fath, responsable des relations internationales du PCF

16. Gérard Filoche, inspecteur du travail en retraite

17. Luc Foulquier, Ingénieur-chercheur en écologie

18. Jérôme Gleize, membre de l’exécutif d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV)

19. Pierre Gosnat, député

20. Robert Guédiguian, réalisateur

21. Marion Guénot, secrétaire national de l’UEC

22. Gisèle Halimi, avocate et ancienne ambassadrice de France

23. Denise et Hassan Hamouri, enseignante et commerçant

24. Salah Hamouri, étudiant franco-palestinien et prisonnier politique en Israël

25. Jacky Hénin, député européen

26. Stéphane Hessel, ambassadeur de France

27. Elie Hoarau, député européen, secrétaire général du Parti Communiste Réunionnais.

28. Benjamin Joyeux, responsable de la commission transnationale EELV

29. Pierre Laurent, secrétaire national du PCF

30. Yvan Le Bolloch’, comédien et musicien

31. Jean Paul Lecoq, député

32. Jean Claude Lefort, député honoraire

33. Patrick Le Hyaric, député européen, directeur du journal l’Humanité.

34. Didier Le Reste, cheminot, syndicaliste

35. Marie-Noëlle Lienemann, membre du bureau national du PS

36. Gilles Manceron, historien, Ligue des droits de l’Homme

37. Catherine Margatte, maire de Malakoff

38. Henri Martin, résistant

39. Jean Luc Mélenchon, député européen, vice-président du Parti de gauche

40. Catherine Mills, maitre de conférences à la Sorbonne

41. Roland Muzeau, député, porte parole des députés communistes, républicain et du Parti de gauche

42. Jacques Nikonoff, porte parole du M’PEP

43. Daniel Paul, député

44. François Périnet, maitre de conférences à Paris Sud

45. Christian Piquet, porte parole de la gauche unitaire

46. Yvon Quiniou, philosophe

47. Georges Séguy, syndicaliste, déporté et résistant

48. Lucien Sève, philosophe

49. Taoufiq Tahani, universitaire

50. Nils Tavernier, acteur et réalisateur

51. Marie-Christine Vergiat, députée européenne

52. Pierre Villard, co-président du Mouvement de la Paix

53. Daniel Voguet, avocat à la cour d’appel de Paris

54. Edouard Wagneur, mathématicien

55. Francis Wurtz, député européen honoraire

56. Emmanuel Zemmour, président de l’UNEF

 

La liste complète des signataires sera mise à jour sur le site : http://www.jeunes-communistes.org/.

STOP LA GUERRE !

      Avril 2011 "Le remède est pire que la maladie. Sauver des vies à coup de bombes est un contresens inexplicable. C'est à en pleurer." Voilà comment le Président uruguayen considère l'intervention militaire en Lybie, à l'image de ses consorts sud-américains. Le ministre  allemand des affaires étrangères est lui aussi attéré : "Examiner des alternatives à un engagement militaire, ce n'est pas rien faire."     Pour les peuples arabes, il est nécessaire de "dégager" Kadhafi, mais ils refusent toute nouvelle expression de l'impérialisme occidental. Une guerre menée par l'OTAN est donc le pire des scénarios qui pouvaient se produire.    Alors que notre ministre de l'intérieur parle de croisades, pour engager les troupes françaises en Lybie, il n'y a pas eu de débat à l'Assemblée Nationale. Quelques minutes de temps de paroles ont été concédé alors que la guerre avait déjà été déclarée. Drôle de manière d'aller défendre la démocratie. Si toutefois c'est le but.    Pour le groupe communiste et républicain, le député Roland Muzeau a dénoncé cette guerre : "La décision de bombarder la Libye soulève la question incontournable des risques d’engrenage, avec toutes les conséquences désastreuses que l’on connait pour les populations civiles. La tragédie qu’a connue et que connait aujourd’hui le peuple irakien est encore trop présent en nos mémoires (...) Nous espérons, de toutes nos forces, que cette guerre ne conduira pas le peuple Libyen à regretter, dans quelques mois, le régime de Kadhafi (...) Du reste, nous ne cautionnerons pas la moindre intervention qui ne viserait qu’à faire main basse sur le pétrole Libyen".   Alors qu'en 2007, Muhamar Kadhafi était accueilli bras ouvert par Sarkozy et sa majorité, nous n'avons eu de cesse de dénoncer la signature d'un "partenariat industriel de défense" dont le député UMP Serge Dassault a profité pleinement. Ce dernier a déclaré, à propos de l'utilisation de ces armes par Kadhafi contre le peuple : « Quand on vend du matériel, c'est pour que les clients s'en servent ». Avec la proposition du Gouvernement au dictateur Ben Ali de lui faire profiter du savoir-faire de nos forces de sécurité lors du début des révoltes tunisienne, les affaires de voyages en jet ou encore à travers le rôle trouble joué par la France en Côte d'Ivoire, la crédibilité de la diplomatie française est gravement atteinte. Dans ces conditions, l'intervention militaire en Lybie est plus qu'indécente.   Le Groupe communiste et républicain a été le seul à s'opposer à l'intervention militaire française en Lybie.

La guerre en Lybie, combien ça coûte ?

le 20 August 2011

- 1h de vol de Rafale et de Mirage : entre 10.000 et 13.000 euros hors carburant.   - 1h de vol en comptant le carburant : 29.000€    -  Au 23/03, 400h de vol effectuées en 3 j. : 11.600.000€.   - 1h de fonctionnement pour le porte-avions Charles de Gaulle : 50.000€, auquel il faut ajouter le groupe aéronaval qui ne le quitte pas (4 frégates, un pétrolier ravitailleur et un sous-marins d'attaque)   - 1 missile AASM évolue ainsi entre 250.000 et 350.000€ l’unité.

Japon : solidarité !

le 20 August 2011

Après les terribles catastrophes qui ont frappé les population du Japon, nous ne pouvons rester passifs devant le désarroi des japonais et des japonaises qui ont besoin de notre aide. Nous devons saluer le rôle des hommes et des femmes qui luttent au péril de leur vie pour empêcher la propagation des conséquences de l'accident nucléaire. Merci à eux. Le 24 mars dernier, les communistes du Seignanx ont sensibilisé la population.

La Tunisie institue la parité !

le 20 August 2011

 

La Tunisie vient de voter une loi sur la parité homme-femme pour la Constituante. "Nous nous sommes projeté dans le futur en enjambant d'un seul pas une ligne jugée par beaucoup infranchissable. Et pourtant, pourtant, nous l'avons franchie, pour prouver à nous-mêmes, d'abord, puis aux autres ensuite, que la Tunisie méritait bien une révolution." Abdelhamid Larguèche   

 

Troy Davis : « Aujourd'hui, les droits de l'Homme sont en deuil »

Sur le site national :